ALIENOR: ADN tumoral circulant

En 2017, les membres de la Fondation ont voté leur soutien au projet ALIENOR. Un projet visant à développer la médecine personnalisée chez les patientes en récidive de cancer du sein.

Montant à financer : 318 000 €
Financé à :

50%
ADN tumoral circulant après chimiothérapie néoadjuvante pour cancer du sein.

Pourquoi ?

20% des patientes soignées chaque année à l’Institut Bergonié pour un cancer du sein vont rechuter dans les 3 ans.

Dans cette population « à risque », il est proposé de rechercher l’ADN tumoral circulant (ADNtc).

L’ADNtc correspond à des fragments d’ADN provenant de cellules tumorales libérés dans la circulation après la mort des cellules tumorales.

La recherche d’ADN tumoral circulant (ADNtc) se fait à partir d’une simple prise de sang et permet d’éviter les inconvénients ou complications liées aux biopsies qui étaient jusqu’à présent classiquement pratiquées.

Une fois celui-ci récupéré, il est alors possible d’identifier les anomalies de la tumeur et de proposer un traitement spécifique.

Vous souhaitez soutenir le projet?

Cliquez sur ce lien: Soutenir le projet