Archives mensuelles : décembre 2020

Projets soutenus par la Fondation en 2021

Le Conseil d’Administration a accordé son soutien financier pour 2021 à six projets soumis par le Conseil Scientifique de la Fondation :

  • La poursuite du programme Cancer Innovation Aquitaine: Plus de détails ici
  • Le lancement de la phase 3 du programme en ligne de méditation de pleine conscience : Plus de détails ici
  • Le projet COMBATIVES qui vise à identifier des sous-groupes moléculaires afin de mieux traiter les tumeurs du sein triples négatives: Plus de détails ici
  • Le projet Dosithera qui a pour objectif d’optimiser et sécuriser les traitements en médecine nucléaire à l’aide de la dosimétrie personnalisée : Plus de détails ici
  • Le programme Hypno-AJA qui à montrer que l’utilisation de l’hypnose a un impact bénéfique sur l’anxiété et les autres symptômes prépondérants vécus par les Adolescents et Jeunes Adultes /suivis pour un sarcome : Plus de détails ici
  • La poursuite du programme de Musicothérapie, programme pionner d’accompagnement de patients douloureux : Plus de détails ici

Le Conseil d’administration a également voté le soutien à trois jeunes chercheurs en oncologie dans le cadre du Prix Josy Reiffers à travers 3 bourses post-doctorales :

  • Arnaud Jabouille – INSERM UMR1053 BaRITOn Bordeaux , pour ses recherches qui visent à renforcer un axe de recherche sur la compréhension des mécanismes de contrôle de la traduction dans le développement de cancer primitif du foie. Un cancer qui reste de mauvais pronostic et pour lequel l’arsenal thérapeutique est limité.
  • Tra Ly Nguyen – Inserm Action 1218 Bordeaux, pour ses travaux sur la mise au point des techniques microscopiques à haute résolution afin de cibler une protéine très souvent mutée dans 30% des cancers de type poumon, colon et pancréas.
  • Ngoc-Tra-My Doan – Inserm U1082 Poitiers, pour ses travaux sur la migration des lymphocytes TEMRA CD8.

Remise du Prix Josy Reiffers

Lundi 7 décembre a été remise la Bourse Josy Reiffers créée en mémoire du professeur Josy Reiffers, à l’initiative de la Fondation d’entreprises Bergonié, de la Région Nouvelle-Aquitaine, de Bordeaux Métropole et de la Ville de Bordeaux. Cette année ce prix récompensent trois jeunes chercheurs pour la réalisation de leurs travaux en cancérologie dans le cadre d’un projet de recherche postdoctorat.

Cette bourse éponyme d’une valeur totale de 200 000 euros a été remise par Maribel Bernard, nouvellement nommée à la Présidence de la Fondation Bergonié, Françoise Jeanson, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine en charge de la santé, Claudine Bichet, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge du Climat, de la transition énergétique et de la santé, et Sylvie Justome, adjointe au maire de Bordeaux en charge de la sécurité sanitaire, de la santé et des seniors, aux trois lauréats à l’Hôtel de Région.

Ce prix, dont la première édition s’est tenue en 2019 sous un format de récompense d’un chercheur au parcours exceptionnel façon « prix Nobel », s’oriente cette année vers l’encouragement de jeunes chercheurs. La bourse est cofinancée à parts égales par la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole, la Ville de Bordeaux et La Fondation d’Entreprises Bergonié.

Le Conseil scientifique de la Fondation Bergonié examine les projets et sélectionne les programmes de recherche. Il a retenu trois candidats pour l’édition 2020 du Prix Josy Reiffers :

  • Arnaud Jabouille – INSERM UMR1053 BaRITOn (Bordeaux Research in translational Oncology) reçoit 50 K€ pour 12 mois de post-doctorat, pour ses recherches qui s’intègrent complètement dans le projet d’équipe avec l’objectif de renforcer un axe de recherche sur la compréhension des mécanismes de contrôle de la traduction dans le développement de cancer primitif du foie. Un cancer qui reste de mauvais pronostic et pour lequel l’arsenal thérapeutique est limité.
  • Tra Ly Nguyen – Inserm Action 1218 Bordeaux, reçoit 75 K€ pour 18 mois de post-doctorat, pour ses travaux sur la mise au point des techniques microscopiques à haute résolution afin de cibler une protéine très souvent mutée dans 30% des cancers de type poumon, colon et pancréas.
  • Ngoc-Tra-My Doan – Inserm U1082 – CHU de Poitiers, reçoit 75 K€ pour 18 mois de post-doctorat, pour ses travaux sur la migration des lymphocytes TEMRA CD8, considérée comme l’un des principaux obstacles à la survie à long terme du greffon rénal.

Revivez la soirée en vidéo :

Autres Actualités

  • décembre 2020
  • novembre 2020
  • septembre 2020
  • avril 2020
  • janvier 2020
  • novembre 2019
  • avril 2019
  • janvier 2019
  • novembre 2018
  • juillet 2018
  • juin 2018
  • mai 2018
  • mars 2018
  • janvier 2018
  • juillet 2017
  • janvier 2017
  • décembre 2016
  • septembre 2016
  • juin 2016
  • mai 2016
  • avril 2016
  • février 2016
  • septembre 2015
  • juin 2015
  • avril 2015
  • mars 2015
  • février 2015
  • novembre 2014
  • juillet 2014
  • mars 2014
  • février 2014